MAREY (É. J.)


MAREY (É. J.)
MAREY (É. J.)

MAREY ÉTIENNE JULES (1830-1904)

Médecin et physiologiste français qui a perfectionné la méthode graphique pour l’enregistrement de l’activité physiologique. Né à Beaune, Marey étudie à Dijon et vient à Paris en 1850 s’inscrire à la faculté de médecine. Interne à l’hôpital Cochin (1854), il se passionne pour la physique et travaille en 1857 sur l’élasticité artérielle et la propagation des ondes dans les liquides. Sa thèse, en 1859, est consacrée à la physiologie de la circulation du sang.

L’année suivante il entreprend, avec A. Chauveau, l’étude graphique de la fonction du cœur; il invente en 1863 le sphygmographe (appareil enregistreur des battements du pouls), et publie la Physiologie médicale de la circulation du sang . En 1864, il abandonne la pratique médicale pour se consacrer à la physiologie; il étudie l’action neuromotrice des poisons, l’élasticité de l’eau, l’électricité animale et aborde l’étude de la locomotion.

En 1867, il succède à Flourens au Collège de France et publie, deux ans plus tard, son cours, Le Mouvement dans les fonctions de la vie , que suivra La Machine animale (1872) traitant en particulier de la locomotion humaine et animale et de son enregistrement graphique. Les quatre volumes de La Méthode graphique dans les sciences expérimentales (1878) résument ses recherches et les applications de sa méthode comme procédé de recherche applicable en cardiologie, en mécanique humaine (utilisation des forces humaines et animales).

Si les travaux et les inventions de Marey dans le domaine physiologique sont aujourd’hui encore utilisés avec profit, on sait moins souvent quel a été son rôle de pionnier dans l’invention du cinématographe. Il s’agit pour lui d’une recherche technique qui prolonge ses études de physiologiste. Son travail sur la locomotion des animaux, et en particulier du cheval, est à l’origine des photographies instantanées que E. Muybridge effectua aux États-Unis (1872-1878) pour décomposer le mouvement. Intéressé depuis longtemps par la visualisation graphique des phénomènes physiques complexes que leur rapidité ne permet pas d’observer (La Méthode graphique , 1878), Marey adopte en 1882 la photographie et met au point son «fusil photographique» dont le barillet est remplacé par une plaque photographique circulaire. C’est l’ancêtre de la caméra. La même année, il met au point son chronophotographe à plaque fixe, à disque rotatif fenêtré. Les diverses images des phases du mouvement s’inscrivent côte à côte sur une plaque unique. Idée féconde, qui l’amène en 1888 à remplacer sa plaque d’abord par une bande de papier sensible animée d’un mouvement de translation à arrêts intermittents, puis par le film transparent (1890). Il réalise la projection de ses films dès 1893, mais il refusera toujours d’adopter la perforation latérale qui permit aux frères Lumière de breveter et de commercialiser en 1895 les procédés mis au point par Marey et par son aide Demeny.

Uniquement intéressé par la recherche scientifique, Marey n’a jamais songé à exploiter sa méthode pour des spectacles. Il a étudié par la chronophotographie les mouvements des oiseaux, des quadrupèdes, des poissons et de l’homme. Ses travaux d’analyse du mouvement trouvent un écho dans la peinture futuriste.

Parmi ses principales publications, on retiendra: Étude de la locomotion animale par la chronophotographie (1887); Le Vol des oiseaux (1890), Le Mouvement (1894). Il dirigea enfin la Station physiologique du Parc des Princes (1900), sur le terrain de laquelle devait être construit en 1902 l’institut Marey maintenant disparu au profit d’installations sportives permettant aux athlètes de constants progrès par la pratique de l’analyse minutieuse et systématique de leurs mouvements restitués par le film et la vidéo. Ainsi, la finalité reste la même, sous une autre forme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marey — Marey …   Deutsch Wikipedia

  • Marey — Saltar a navegación, búsqueda Marey …   Wikipedia Español

  • Marey — may refer to: The Peasant Marey , a 1876 short story by Fyodor Dostoevsky Marey, Vosges, a commune in the Vosges département in France Étienne Jules Marey (1830–1904), French scientist, pioneer of photography and cinema This disambiguation page… …   Wikipedia

  • Marey — (spr. rä), Etienne Jules, Physiolog, geb. 5. März 1830 in Beaune (Côte d Or), gest. 16. Mai 1904 in Paris, studierte in Paris und ward 1869 Professor der Naturgeschichte am College de France. Er lieferte zahlreiche experimentalphysiologische… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Marey — (spr. reh), Etienne Julius, Physiolog, geb. 5. März 1830 zu Beaune (Dep. Côte d Or), 1867 Prof. in Paris, gest. das. 16. Mai 1904; schrieb: »De la circulation du sang« (1863 u. 1881), »La machine animale« (4. Aufl. 1886), »Physiologie… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Marey — Marey, Étienne Jules …   Enciclopedia Universal

  • Marey — (Étienne Jules) (1830 1904) médecin et physiologiste français. Il réalisa, pour décomposer le vol des oiseaux, la chronophotographie (1882), ancêtre du cinématographe …   Encyclopédie Universelle

  • Marey — Pour les articles homonymes, voir Marey (homonymie). Cet article possède des paronymes, voir : marais, marée et Maré …   Wikipédia en Français

  • Marey — Étienne Jules, French physiologist, 1830–1904. See M. law …   Medical dictionary

  • marey's — ma·rey s …   English syllables


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.